Garance

Sopico

Album Ëpisode 1

Partie 1 :

Couplet unique

J’suis né dans un rêve, elle m’a dit : “Écris, écris-moi je tombe, petite voix se trompe”
J’essaye, je saigne ; tu saignes, je sais
Bloqué quand j’arrête, floqué dans ma tête
Près des ténèbres, amène des lettres avec tes lèvres, pas d’mdr
Cœur noir sur l’classeur, pas l’time l’heure tourne
J’suis là, t’es pas seule, près d’toi j’me r’couche
Soleil et lune, oh man oh man
Ciel bleu, ciel gris, les deux s’aiment-ils ?
J’sais qu’j’veux être libre, j’fais l’vœu d’être lui
J’ai vu cette vie, j’ai qu’dix-sept piges
Money cash liberta, faut qu’je parte et vite, pour m’écarter d’elle
J’voulais carpe diem, toi et moi nous perdre hein
Pour mon art, j’ai presque donné ma faiblesse
Elle m’dit : “Garde tes dièses”

Refrain

Garance, Garance, yeah
Je te déteste, je te hais
Je te déteste, je te hais
Attends-moi
Je te déteste, je te hais
Attends-moi, attends-moi
Je te déteste, je te hais
Je te pleure mais j’peux pas en faire plus que le ciel
J’t’ai rencontrée sur un nuage (sur un nuage, sur un nuage)
Fuck un souvenir, fuck un souvenir, je le sais, yeah
Attends-moi
Attends-moi, babe
Attends-moi, attends-moi
Attends-moi, attends-moi
Je te déteste, je te hais
Je te pleure mais j’peux pas en faire plus que le ciel
J’t’ai rencontrée sur un nuage, plus j’avance, plus je me perds
Fuck un souvenir, fuck un souvenir, je le sais, yeah
Attends-moi, attends-moi

Partie 2

Pont

Yeah-eah-eah
Yeah-eah-eah-eah
Yeah-eah-eah-eah, yeah
Yeah-eah-eah-eah
Yeah-eah-eah-eah, yeah
Yeah-eah-eah
Yeah-eah-eah-eah
Yeah

Couplet unique

Quand j’étais véner, quand j’avais besoin d’zeb
Yeux vers le ciel et j’peux garder près d’moi l’étoile
Devant des films où j’vois jamais les fins d’scènes
Quand j’suis plein d’joie, quand j’vide la bouteille avec toi
J’suis complètement loin d’avoir tort
Eh, pourtant quand j’suis seul, je m’inquiète (j’suis seul, je m’inquiète)
Un gramme, un litre de vin sec
Projet en janvier, le vingt-sept
J’vais pas partir bien longtemps, décoller tu vois
Garde le sourire, on s’retrouve le premier du mois
Avec ma guitare quand j’m’ennuie
On parle à deux, comme des gens ivres
Les vieux donnent des centimes
Cette fille me dit : “T’es gentil”
Dans l’métro avec mes idées, le temps trace plus vite
J’me fais contrôle, aucun ticket mais j’suis pas stupide
J’dis que j’m’appelle pas Sofiane, dans ses yeux j’passe plus clean
J’rentre à la maison (j’rentre à la maison)
Les pieds sur terre, igo, j’appuie sur play, oublie les blessures, hey
Yeah, bébé, j’suis coincé en bas
Yeah mais à quel point c’est rentable ?
Mais si j’te dis la vérité c’est sûrement qu’tu l’as méritée
J’aurais dû t’en parler
Est-ce que tu m’manques ou t’as tardé ?
Personne n’a plus rien à perdre
J’ai pris le goût du temps gagné
J’aurais dû t’en parler
Personne n’a plus rien à perdre
J’me dis qu’c’est que du temps gagné
Est-ce que tu m’manques ou t’as tardé ?
Est-ce que tu m’manques, yeah
Ou alors, j’ai pris le gout du temps gagné ?

Une erreur dans nos lyrics, proposez-nous une correction :
Participez et envoyez nous un nouveau lyrics :
CONTRIBUER