Ce n’est pas la première fois que l’artiste s’essaie à l’exercice. L’année dernière à la même période, il présentait son tout premier clip officiel « Mets dans l’assiette ». Mettant en avant son « égo », il revendiquait sa place dans le paysage du rap français.

« Tu veux l’inspi faire ce qu’on sait faire, mon jus de glaouis dans ton cathéter »

Depuis, l’artiste ne cesse d’affirmer son talent et n’hésite pas à varier les genres. Tantôt sur des instrus planantes et des textes mélancoliques, tantôt sur des morceaux plus incisifs. Achim se raconte au travers de sa musique et chacun de ses morceaux amène à se questionner sur soi-même et le monde qui nous entoure. GDS10 ne déroge pas à la règle ; c’est un titre énergique où les punchlines fusent avec des phases techniques.