Bakyl s’associe pour la première fois avec Niaks, le rappeur de Mantes-la-Jolie (78) dans le titre “Coin sombre”.

Malgré une ambiance des plus obscures, le message est on ne peut plus clair : “La rue c’est sombre, la mort ne ment pas”. Bakyl, signé chez WATI B, n’a pas finit de nous surprendre avec ses textes percutants.

Sous la caméra du réalisateur Léo Mazzoni, Bakyl serpente dans les allées d’une casse automobile. Une chasse à l’homme prend place entre le rappeur et les forces de l’ordre au milieu d’épaves de voitures, le tout dans une atmosphère poussiéreuse et pleine de suspens.

Dans “Coin sombre”, les rappeurs du 93 et 78 excellent dans ce qu’ils savent faire de mieux : un rap de rue parfaitement maîtrisé, authentique et énervé.

Ce morceau actuel s’inscrit dans l’ère du temps. Bakyl et Niaks démontrent ici leur capacité à habiter une prod drill grâce à leurs flows incisifs. De quoi s’armer mentalement pour le froid hivernal qui n’épargne rien ni personne.