Tous deux originaires de deux cités rivales de Gennevilliers , les deux artistes s’unissent pour la bonne cause :

« On est deux rappeurs de la même ville , donc forcément que l’on se connait. Je suis un peu ce qu’il fait , j’aime bien , donc pourquoi pas collaborer . le délire de rivalité ça c’est des bêtises on a grandi, moi je kiff le son lui aussi en plus on vient du même endroit viens on fait un truc ! » nous explique DOONI.

Sollicité par DOONI et son manager , BALA, l’auteur du titre engagé « MERCI » (en hommage aux victimes de bavures policières) n’y est pas insensible :

« Il est toujours plaisant de savoir que d’autres confrères du milieu respectent notre travail, surtout quand c’est réciproque ! c’est la raison pour laquelle je n’ai pas réfléchi à deux fois avant d’accepter l’invitation sur ce son . »

Après la prise de contact, place au travail !Les deux rappeurs de Gennevilliers rentrent rapidement en cuisine.

Sur une instrumentale à sonorité africaine, DOONI affiche un style très kické et sombre quant à BALA, il affiche un style rythmé et mélodieux , des exercices qu’ils maîtrisent parfaitement.

« ça a été très fluide au studio , on a trouvé une prod qui nous parlait , puis on a laissé la plume faire le reste . On y a mis du cœur et de la conviction , on espère naturellement que notre collaboration donnera des idées à toutes les générations de la ville » s’exprime BALA.

DOONI n’en pense pas moins : « si notre musique peut rapprocher les gens ,nos quartier respectifs, la fierté sera encore plus grande. »