Goodson nous dévoile l’EP “La Bonne Paye”, un 8 titres dans lequel on retrouve ses diverses influences musicales et cinématographiques. Le projet oscille entre chant et rap, sonorités mélodieuses et percutantes, écriture soignée, flow versatile et kicks techniques.

Goodson, rappeur parisien, nous fait entrer dans son univers unique et ultra-référencé (“Barry Lyndon”, “Mike Milligan”). Il superpose une palette de références et d’images, qu’il découpe et recolle avec une conception propre.

Dans un premier temps au sein du groupe Soprod, puis en solo, Goodson manipule les teintes, les tons et les temps à sa guise, créant un univers propre, qu’il expose dans ses clips (qu’il réalise) et dans son premier EP « Amateur prédateur » en 2019.

La sortie de l’EP “La Bonne Paye” s’accompagne du clip “C’est Faux”. Le Quentin Tarantino du rap compile et fusionne dans son clip les images et les univers, du sombre au coloré et de la rue au studio. Toujours sur fond de lyrics crus et dénonciateurs, il vient enflammer l’instru à la poursuite du “khaliss”.