Obia le Chef est un des artistes incontournable de la scène rap canadienne. C’est dans l’univers des Battles rap qu’Obia se fait un nom, à l’aide de punchlines imparables et de rimes habiles. Depuis, le rappeur n’a cessé d’évoluer mais c’est avec ses deux derniers projets qu’on a pu constater un changement de démarche artistique pour Obia. Après son projet “Soufflette” (2018) qui signifie une “claque”, en créole haïtien, Obia sort “Zoklo” (2019). Si “Soufflette” se démarque par son efficacité, “Zoklo” donne lieu à un projet véritablement introspectif dans lequel le son est plus travaillé, la mélodie, plus étoffée et la plume, plus acerbe. Il revient aujourd’hui avec “Anne Frank”, son nouveau clip.

C’est à l’heure du COVID-19 et du mouvement contre la brutalité policière envers les personnes racisées qu’Obia le Chef offre le single “Anne Frank”. Le rappeur québécois rend hommage avec ce titre à la fillette tristement célèbre, devenue un véritable symbole d’oppression et d’une période particulièrement sombre de l’histoire. Un choix qui n’a rien d’anodin puisque les paroles de l’artiste sont un commentaire social, remplit de revendications censées. Sur une production trap de Gary Wide, Obia dresse un constat sans équivoque aux punchlines bien apposées.

Le clip “Anne Frank” d’Obia le Chef est à découvrir sans plus attendre.